d. de ribaupierre

bio

Dominique de Ribaupierre grandit en Belgique, dans une famille d’artistes et dessine depuis l’enfance.
Après le bac, elle suit les cours d’anatomie, modèles vivants et caricature, à l’Académie des Beaux Arts de Liège. Puis elle collabore au Studio BD d’Edouard Eidans. Ensuite, sur un scénario de O. Joly, elle dessine une Histoire de l’Oncle Paul. Elle signe une page BD hebdomadaire, de prévention pour les petits, dans le journal Tremplin.

Dès 1977 elle devient la coloriste de la BD « Yakari » dessinée par son mari Derib.
Elle se dirige vers l’illustration et signe des albums pour les enfants (textes et illustrations) dans la collection Farandole chez Casterman : « Tchywan, l’indien des plaines » et « Arlon, l’eskimo du Grand Nord ».
Suivront aux éditions AS’Créations, deux albums consacrés à la vie à Evolène, au Val d’Hérens, en Suisse (sa deuxième patrie). « Autrefois Evolène », rend hommage aux jeux ancestraux et aux coutumes de cette région montagnarde qui la passionne. « Evolène en fête », a pour thème le grand cortège du 15 août.

Si son amour du Valais et les huiles et pastels, de son beau-père, le célèbre peintre François de Ribaupierre, l’inspirent, c’est l’aquarelle (autodidacte) qu’elle pratique.

En 2013, Dominique souhaite développer son goût du portrait et des costumes traditionnels, sans les contraintes d’un texte à illustrer. Ses aquarelles sont sélectionnées au Salon International d’Aquarelle de Librement, en 2014.